Orm aquatique

Orm aquatique
FP 10

Source : Bestiaire 2, p. 212
PX 9 600
Créature magique (aquatique) de taille TG, N
Init +7 ; Sens vision dans le noir 36 m (24 c), vision nocturne ; Perception +11
Défense
CA 24, contact 11, pris au dépourvu 21 (Dex +3, naturelle +13, taille -2)
pv 136 (13d10+65)
Réf +13, Vig +13, Vol +7
Capacités défensive insaisissable ; Immunités froid ; Résistances feu 20
Attaque
VD 6 m (4 c), nage 15 m (10 c)
Corps à corps morsure, +19 (4d6+18/19-20 plus étreinte), et coup de queue, +14 (2d8+4)
Espace 4,50 m (3 c) ; Allonge 4,50 m (3 c), 6 m (4 c) pour la morsure
Attaques spéciales engloutissement (3d6+12 contondant, CA 16, 13 pv)
Caractéristiques
For 26, Dex 16, Con 21, Int 4, Sag 13, Cha 11
BBA +13, BMO +23 (+27 lutte), DMD 36 (40 contre croc-en-jambe)
Compétences Discrétion +14, Natation +16, Perception +11 ; Modificateurs raciaux +4 en Perception
Langues aquatique (incapable de parler)
Particularités voyage aquatique
Écologie
Environnement lacs
Organisation sociale solitaire
Trésor aucun
Pouvoirs spéciaux
Insaisissable (Sur). On croise rarement des orms aquatiques, à moins qu’ils n’aient choisis de se laisser découvrir. Par une action complexe, un orm aquatique se trouvant dans l’eau peut se déplacer à sa vitesse de course (60 mètres) sans laisser aucune trace de son passage (comme avec un sort de passage sans trace). Les orms aquatiques gagnent un bonus de circonstances de +40 sur leur test de Discrétion dans cette situation. De plus, quand ils ne combattent pas, ils fonctionnent comme s’ils bénéficiaient des effets d’un sort d’antidétection. Ces effets ont un NLS de 20 et ne peuvent pas être dissipés.
Voyage aquatique (Sur). Par une action complexe utilisable une fois par jour, un orm aquatique peut se dissoudre en eau et prendre l’apparence d’une longue étendue d’eau similaire au passage d’un bancs de poissons observés depuis au-dessus de la surface. Sous cette forme, l’orm aquatique peut nager à une vitesse de 180 mètres par round (100 km/h) et gagne un bonus de +40 à tous les tests de Natation. Il ne peut pas attaquer ni faire quoi que ce soit d’autre que de nager lorsqu’il est sous cette forme et il peut maintenir cet aspect jusqu’à 8 heures de suite. Un orm aquatique peut reprendre sa forme solide par une action libre. Les orms aquatiques sont incapables de rentrer ou de traverser des eaux salées lorsqu’ils utilisent cette capacité.
Une tête reptilienne montée sur un cou de serpent apparaît lentement à la surface. Les ombres qu’on aperçoit dans l’eau laissent présager d’un corps de taille considérable.

Alors que les marins racontent des histoires de serpents de mer, ceux qui habitent le long des plages des lacs isolés parlent d’étranges monstres insaisissables qui se tapissent dans les profondeurs de ces vastes étendues d’eau. Comme pour les serpents de mer, aucune preuve de l’existence de ces créatures n’a encore été découverte. Ces créatures que certains considèrent comme une espèce à mi-chemin entre les linnorms et les serpents de mer sont appelées des orms aquatiques. Cependant, que ces choses soient réelles ou imaginaires, les habitants de la région les affublent souvent d’un nom d’animal domestique ou du nom que porte le lac où elles sont censées vivre. Les orms aquatiques sont plus rusés que les serpents de mer et, en règle générale, plus enclins à la curiosité qu’à la violence. Malgré tout, un orm aquatique n’hésite pas à passer à l’attaque dès qu’il rencontre une créature qu’il considère être une menace pour lui ou pour son lac.

Les orms aquatiques jouissent d’une longévité extrême. Plusieurs variantes ont été signalées, mais étant donné que leurs apparitions sont rares et difficiles à vérifier, il est malaisé de dire s’il s’agit d’une seule et même espèce ou de plusieurs créatures sans lien de parenté. Certains orms sont décrits sous la forme de reptiles aquatiques à long cou, d’autres comme les serpents de mer d’eau douce et d’autres sont affublés d’apparences bizarres comme des phoques ou des baleines allongés ou encore des hippocampes incroyablement grands. La plupart des orms aquatiques mesurent entre 12 mètres et 14 mètres de longueur et pèsent entre 1 000 et 1 500 kg.